Anvers : le travail tue, le patronat est coupable!


Terrible drame ce vendredi 18 juin, la mort de 5 ouvriers, ukrainiens, roumains, portugais, russes, - 8 autres sont grièvement blessés – sur le chantier d’une école à Anvers a de nouveau démontré la dure réalité du dumping social (l'esclavage salarié) : exploitation sans vergogne de travailleurs étrangers, pression incessantes pour accélérer les chantiers, rogne sur le matériel jusqu’à des accidents pourtant évitables, alors que la construction est un des secteurs où il y a le plus grand nombre d'accidents mortels et est un des secteurs qui bénéficiera le plus des fonds de relance et que d'un autre côté le patronat veut modeler l’enseignement selon ses intérêts en « réconciliant l’école et l’entreprise » afin d'avoir des travailleurs immédiatement exploitables et endoctrinés à l'idéologie libérale.

L'hypocrisie des partis bourgeois donne la nausée, car ils sont à l'origine de la politique du "libre marché", de la "concurrence libre et non faussée" de l'Union Européenne. Mais ils n'en ont cure, ils sont inféodés aux multinationales et à ses 10000 lobbyistes à l'union européenne. Ces partis modèlent le marché du travail selon la vision libérale qui sacrifie les êtres humains sur l'autel du profit maximum et immédiat. Ce système est pourri et doit être évacué et remplacé par un système humain, une société socialiste.

Toutes nos condoléances aux familles des victimes. Personne ne devrait mourir sur son lieu de travail !

0 vue0 commentaire