Chili : liberté pour les prisonniers politiques


Nous avons participé ce 5 mars au rassemblement des camarades chiliens de Belgique devant l'ambassade du Chili à Bruxelles.


Il y a plus d'un an le peuple chilien s'est soulevé contre le coût de la vie et les inégalités qui n'ont pas cessé de croître avec la fin de la dictature de Pinochet et le retour à une démocratie bourgeoise qui a continué les politiques libérales de privatisations et de casse des services publics. Dans de grandes manifestations populaires, le peuple et la jeunesse chiliennes luttaient notamment pour que la Constitution de Pinochet qui était toujours en vigueur soit retirée.


En octobre dernier, ils ont pu voter à une large majorité dans un referendum pour un changement de constitution après des mois de luttes réprimées dans le sang par le gouvernement de Sebastián Piñera. Plus de 30 manifestants ont été tués, plus de 460 personnes ont perdue la vue ou été éborgnés et il y eut plus de 11000 arrestations.

1 an et demi plus tard, de nombreux manifestants sont toujours en prison. Malgré la victoire au referendum, la lutte doit continuer pour la libération des prisonniers politiques, pour une autre société. Le peuple mapuche est quant à lui toujours victime de la militarisation accrue.

Le 1er mars de nouvelles manifestations pour la libération des prisonniers, pour un enseignement et une santé publiques et gratuites ont eu lieu au Chili et elles ont à nouveau été réprimées.


En solidarité internationale nous étions donc présents aux côtés de nos frères et sœurs chiliennes ce vendredi!

À bas cette société de misère, à bas l'impérialisme,

Pour la Révolution et le socialisme !

5 vues0 commentaire

©2020 par pcb-cpb.be. Créé avec Wix.com