Déclaration commune contre la prolifération des armes biologiques

Déclaration commune contre la prolifération des armes biologiques et pour la fermeture des laboratoires biologiques militaires américains dans le monde, proposé par le Mouvement socialiste du Kazakhstan et le Parti Communiste Unifié de Géorgie


Nous, les partis communistes et ouvriers, avec le sens des responsabilités envers nos peuples, luttons pour des mesures immédiates de protection de la santé et l'accès de tous les travailleurs à un traitement gratuit et au vaccin contre le coronavirus. Dans le même temps, nous exprimons notre profonde inquiétude quant à l'existence et au fonctionnement des laboratoires biologiques militaires et déclarons que nous demandons l'interdiction du développement et de la prolifération des armes biologiques.


Dans le contexte de la pandémie mondiale de Covid-19 et de la crise du capitalisme et de l'aggravation de ses contradictions, nous constatons une fois de plus les profondes lacunes du système de santé dans tous les pays capitalistes, ainsi que la violation des droits des travailleurs et la nature généralement anti-nationale du capitalisme.


En même temps, nous sommes particulièrement préoccupés par le fait que de nombreux pays continuent à développer des armes biologiques. Ce n'est que dans le cadre des programmes du Pentagone américain que 1 495 laboratoires ont été créés dans le monde, qui ne sont pas responsables devant les gouvernements des pays où ils travaillent, et leurs activités ne sont pas transparentes. Des laboratoires similaires ont été créés en Ukraine, en Géorgie, en Arménie, en Azerbaïdjan, au Kazakhstan, en Ouzbékistan et dans d'autres pays.


Les États-Unis n'ont pas signé le protocole à la "Convention sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication et du stockage des armes bactériologiques (biologiques) ou à toxines et sur leur destruction", bloquant ainsi les efforts de contrôle de la Convention, tout en continuant à développer de nouveaux types de maladies mortelles.


Les ressources publiques allouées à la mise au point d'armes biologiques et d'autres armes mortelles, ainsi que le potentiel scientifique et technique moderne, devraient être entièrement consacrés à la fourniture de soins médicaux gratuits à tous les travailleurs et aux autres couches populaires et à la distribution gratuite de vaccins Covid-19 à tous sans exception.


Nous, les partis communiste et ouvrier, prenons la parole :


- Pour l'interdiction du développement et de la prolifération des armes biologiques


- Pour l'élimination immédiate de tous les laboratoires biologiques militaires américains dans tous les pays du monde


- Pour l'adoption de mesures immédiates visant à protéger la santé des travailleurs, y compris la gratuité des soins médicaux et la réception de vaccins contre les coronavirus



Signé par



Parti communiste d'Albanie

Parti communiste d'Argentine

Parti communiste d'Australie

Parti communiste de Belgique

Parti communiste du Bangladesh

Parti communiste du Canada

Parti socialiste des travailleurs de Croatie

Parti communiste de Bohême & Moravie

Le Parti communiste au Danemark

Parti communiste unifié de Géorgie

Parti communiste allemand

Parti communiste de Grèce

Parti communiste du Kurdistan-Irak

Parti communiste (Italie)

Mouvement socialiste du Kazakhstan

Parti socialiste (Lituanie)

Parti communiste du Mexique

Nouveau parti communiste des Pays-Bas

Parti communiste de Norvège

Parti communiste du Pakistan

PP palestinien

Parti communiste philippin (PKP-1930)

Parti communiste de la Fédération de Russie

Union des partis communistes-CPSU

Parti communiste de l'Union soviétique

Parti communiste du Sri Lanka

Parti communiste syrien

Parti communiste du Swaziland


La déclaration est ouverte à d'autres souscriptions


©2020 par pcb-cpb.be. Créé avec Wix.com