Déclaration sur la situation du DKP et de SDAJ, l'interdiction indirecte du parti et l'anticommunism

Déclaration sur la situation du DKP et de la SDAJ, l'interdiction indirecte du parti et l'anticommunisme.

La Fédération Mondiale de la Jeunesse Démocratique apporte son soutien total au DKP (Parti Communiste Allemand) et à son organisation de jeunesse, la SDAJ (une organisation membre de la FMJD) dans leur lutte contre l'interdiction indirecte de parti que l'Etat allemand tente de leur imposer. Les autorités électorales allemandes ont décidé de retirer au DKP son statut de parti politique et de l'empêcher ainsi de se présenter aux élections fédérales de septembre prochain. Le prétexte est un retard dans la remise des rapports financiers du parti alors que les partis du système sont en retard de paiement depuis des années sans aucune menace légale. En fait, les députés du parti de droite CDU ont mis jusqu'à un an pour soumettre leurs revenus et les ont soumis en retard chaque année depuis 2011, sans même parler des dernières affaires de corruption. Bien sûr, dans aucun de ces cas, il n'y a eu de répercussions pour les députés ou les partis. En outre, il ne s'agit pas d'un cas isolé, mais d'une vaste campagne anticommuniste menée par la République fédérale d'Allemagne en particulier, et par les classes dirigeantes et les forces impérialistes en général, pour discréditer, harceler et anéantir les forces démocratiques, progressistes et anti-impérialistes. Les mêmes persécutions ont été subies par d'autres organisations membres de la JMJ et d'autres organisations amies dans le cadre de cette campagne internationale de criminalisation des mouvements populaires, anti-impérialistes, ouvriers, démocratiques, communistes, progressistes et, en général, de tous ceux qui luttent pour construire un monde libéré de l'exploitation et de l'oppression sous toutes ses formes. Un autre exemple est la résolution du Parlement européen d'octobre 2019 assimilant le communisme au nazi-fascisme, un nouvel assaut dans l'offensive idéologique des classes dirigeantes pour comparer ceux qui ont lutté pour nous libérer de la barbarie nazi-fasciste avec ces mêmes personnes responsables de l'un des plus grands crimes contre l'humanité. La jeunesse anti-impérialiste du monde ne tolérera pas l'interdiction indirecte de nos camarades du SDAJ et de leur parti, le DKP. Solidarité avec le DKP et le SDAJ ! Continuons à lutter jusqu'à ce que nous ayons construit le monde dont nous avons rêvé et pour lequel nous nous sommes battus !

0 vue0 commentaire