top of page

FR/NL à propos de la reconnaissance de l'holodomor / Over Holodomor erkenning

[FR/NL hieronder] à propos de la reconnaissance de l'holodomor : Le révisionnisme historique ne passera pas! Over Holodomor erkenning : Het historisch revisionisme komt er niet door.

Après le parlement européen en décembre, c'est le parlement fédéral qui a distordu la réalité historique lors du vote reconnaissant le mythe anticommuniste de l'Holodomor à des fins de propagande dans le cadre de la guerre interimpérialiste entre le bloc euro-atlantique et la Russie capitaliste. Aucun parti au parlement ne s'est opposé au révisionnisme historique qui défend une "extermination délibérée du peuple ukrainien par les bolchéviques et les leaders de l'union Soviétique" relayant la propagande nazie et antisoviétique des années 30.

La dernière grande famine des années 1930-32 qui a frappé l'ensemble du territoire de l'Union Soviétique due à la sécheresse et à l'épidémie de typhus n'a pas été planifiée, ce qui est reconnu par plusieurs historiens y compris avec des positions et analyses antisoviétiques. Cette grande famine qui intervient dans une période d'intensification de la lutte des classes dans les campagnes de l'ensemble de l'Union soviétique avec des éléments contre-révolutionnaires et les koulaks contre la collectivisation qui menèrent des actes de sabotage, en détruisant des machines agricoles, en brûlant des réserves, en tuant des animaux, assassinant des paysans et des cadres-organisateurs de la collectivisation.

La famine des années 1930 ne fut donc pas un acte délibéré et planifié contre la seule Ukraine comme essaie de le faire croire la propagande anticommuniste et européenne qui cherche vainement à discréditer l'action des Soviétiques pour une agriculture moderne et pour tous, oubliant précisément que les Soviétiques, la collectivisation et l'équipement moderne des coopératives agricoles ont mis fin à des siècles de famines sous le régime féodal tsariste dues au mode de production et à l'accaparement d'une minorité. L'Union soviétique n'a en effet ensuite plus connu de famines.

Dans le cadre de la guerre interimpérialiste en cours en Ukraine, les entreprises de révisionnisme historique de ces derniers mois visent à identifier de manière inacceptable la Russie capitaliste qui a envahi l'Ukraine avec l'URSS et les conquêtes de la construction du socialisme pour cacher la nature interimpérialiste de cette guerre et les intérêts du bloc euro-atlantique qui n'hésite pas à soutenir les groupes fascistes héritiers de Stepan Bandera et des collaborateurs pendant la 2e guerre mondiale.

Ces entreprises inacceptables et diffamatoires se poursuivent avec l'hypocrisie de la nouvelle social-démocratie qui s'est abstenue lors du vote de reconnaissance de l'holodomor au parlement.

Le révisionnisme historique ne passera pas.

[NL] Na het Europees parlement in december was het aan het federale parlement om de historische realiteit te verdraaien toen het stemde om de anticommunistische Holodomor-mythe te erkennen voor propagandadoeleinden in de context van de inter-imperialistische oorlog tussen het Euro-Atlantische blok en het kapitalistische Rusland. Geen enkele partij in het parlement was tegen het historisch revisionisme dat een "opzettelijke uitroeiing van het Oekraïense volk door de bolsjewieken en de leiders van de Sovjet-Unie" verdedigt en de nazi- en anti-Sovjetpropaganda van de jaren dertig doorgeeft.

De laatste grote hongersnood van de jaren 1930-1932 die het hele grondgebied van de Sovjet-Unie trof als gevolg van droogte en de epidemie van tyfus was niet gepland, wat wordt erkend door verschillende historici, in begrepen die met anti-Sovjetstandpunten en analyses. Deze grote hongersnood, die er was in een tijd van toenemende klassenstrijd op het platteland in de hele Sovjet-Unie met contrarevolutionaire elementen en koelakken tegen collectivisatie die sabotagedaden pleegden, landbouwmachines vernielden, reserves in brand staken, dieren doodden, boeren en kaders vermoordden die de organisatoren waren van de collectivisatie.

De hongersnood van de jaren dertig was dus geen opzettelijke en geplande daad tegen Oekraïne alleen, zoals de anticommunistische en Europese propaganda probeert te doen geloven, die tevergeefs probeert de actie van de Sovjets voor de moderne landbouw voor iedereen in diskrediet te brengen, precies vergetend dat de Sovjets, de collectivisatie en de moderne uitrusting van landbouwcoöperaties een einde maakten aan de eeuwenlange hongersnood onder het tsaristische feodale regime door de productiewijze en de monopolisering van een minderheid. De Sovjet-Unie heeft daarna geen hongersnoden meer meegemaakt.

In de context van de aanhoudende inter-imperialistische oorlog in Oekraïne, hebben de historische revisionistische initiatieven van de afgelopen maanden tot doel op onaanvaardbare wijze het kapitalistische Rusland dat Oekraïne binnenviel, te identificeren met de USSR met haar verworvenheden in opbouw van het socialisme, dit om de inter-imperialistische aard van de oorlog te verbergen en de belangen van het Euro-Atlantische blok dat niet aarzelt om de fascistische groeperingen te steunen die zijn geërfd van Stepan Bandera en collaborateurs tijdens de 2e Wereldoorlog.

Deze onaanvaardbare en lasterlijke initiatieven gaan door met de hypocrisie van de nieuwe sociaaldemocratie die zich onthield bij de stemming ter erkenning van de holodomor in het parlement.

Het historisch revisionisme komt er niet door.

Image de propagande de l'union européenne

26 vues0 commentaire
bottom of page