top of page

Hommage à Facundo Hernández


Plus de 100 personnes étaient présentes ce samedi 12 novembre au Pianofabriek à Bruxelles pour rendre une dernière fois hommage au camarade Facundo Hernández, pilier de la cellule du PCE en Belgique (PCE Bélgica - Núcleo Facundo Hernández). 5 mois après son décès en juillet, personne n'avait oublié Facundo et toutes les interventions ont rappelé le caractère profondément humain de celui qui était devenu la figure et la référence de l'immigration espagnole à Bruxelles au fil des années, comme le rappelle l'article paru dans Mundo Obrero. Né en 1941, Facundo était arrivé en Belgique, jeune, après avoir fui la dictature franquiste.

Lors de la journée, diverses interventions d'hommage ont alterné avec des poèmes ou des chants comme le chant des partisans. Ce chant de la résistance en France était devenu un symbole en Espagne après que de nombreux républicains qui avaient fui en France et dirigé militairement des groupes de la Résistance sent retournés après la guerre combattre clandestinement en guerilla la dictature de Franco.

L'après-midi s'est déroulée en présence d'un représentant de l'ambassade de Cuba ainsi que de camarades du Parti Communiste Colombien et du Parti Communiste du Chili montrant et rappelant l'engagement internationaliste de Facundo qu'on pouvait rencontrer dans toutes les manifestations à Bruxelles.

Avant la clôture de l'hommage où toute l'assemblée a entonné l'internationale, symboliquement, la cellule du PCE en Belgique a été renommée Núcleo Facundo Hernández.


12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page