La Corée est une ! Armée américaine – partez ! Korea is één! Amerikaanse leger – ga weg! [FR/NL]

[FR] « Au nom de la paix, de la démocratie et de la réunification, la Corée est une !

Armée américaine – partez ! » - un article de Jef Bossuyt, représentant de l'Association Belgique-Corée


Un grand mouvement de protestation populaire s’est développé en Corée du Sud,

depuis que les exercices militaires conjoints américains-sud-coréens ont commencé le

10 août 2021, avec un scénario d’attaque de la République populaire démocratique de

Corée avec des armes nucléaires, et d’invasion de la Corée du Nord. Chaque jour, dans

de nombreuses villes de Corée du Sud, les gens organisent des réunions, des

conférences et des manifestations. Invitée par le mouvement coréen pour la paix,

l’Association d’amitié Belgique - Corée y a participé dans les villes de Séoul, Incheon,

Pyeongtaek, Daejeon, Osan, Ilsan et Gwang-ju.

En tant que représentant de l’Association d’amitié Belgique – Corée, notre camarade Jef

Bossuyt a fait une intervention devant l’ambassade des États-Unis à Seoul, le 4 août :


«Après-demain, c’est le 6 août. Ce jour-là, nous commémorerons le fait que, le 6 août

1945, pour la première fois dans l’histoire, les États-Unis ont utilisé l’arme nucléaire,

tuant 80 000 civils à Hiroshima. Trois jours plus tard, 70.000 autres civils ont été tués à

Nagasaki. Ces atrocités historiques, ces crimes contre l’humanité, ont été le début d’une

très longue série d’agressions, d’invasions, de bombardements américains avec des

armes de destruction massive.

En 1950, l’armée américaine a envahi la Corée dans une guerre meurtrière qui a tué

QUATRE millions de Coréens. Aujourd’hui, cette guerre n’est pas terminée, puisque les

États-Unis refusent de signer un véritable accord de paix. Plus tard, l’armée américaine

a tué TROIS millions de Vietnamiens, et au cours de ce siècle, ils ont envahi et

bombardé l’Afghanistan, l’Irak et la Libye. Récemment, cette année, Joe Biden a

bombardé en Syrie en février et en Irak le 27 juin de cette année.

Des pays comme la République populaire démocratique de Corée et l’Iran, qui n’ont

d’autre choix que de renforcer leur capacité de défense pour survivre, sont menacés de

guerre. Dans le monde entier, les États-Unis s’immiscent dans les élections et tentent

d’organiser des contre-révolutions, un lavage de cerveau sur Internet et des coups

d’État, comme à Cuba, au Venezuela, en Ukraine, en Biélorussie et en Russie.

Le 10 août encore, les exercices militaires conjoints annuels américains-sud-coréens

sont prévus. Là encore, le scénario est celui d’une guerre nucléaire et d’une invasion en

République populaire démocratique de Corée.

Ces exercices incluent les 23.000 soldats de l’armée d’occupation américaine et partent

des 83 bases militaires américaines en Corée du Sud. À Daegu et Pyongtaek, les

habitants ont dû quitter leurs maisons et les agriculteurs quitter leurs champs pour la

construction des bases, l’économie est ruinée. Sur l’île de Jeju, les navires de guerre

nucléaires américains laissent leurs déchets chimiques et nucléaires et détruisent la

belle nature de l’île. Les 900 bases militaires américaines et de l’OTAN dans le monde

entier constituent la plus grande source de pollution et de destruction de l’écologie de

notre planète.

Un vaste mouvement de masse se développe en Corée du Sud, exigeant la fin des

exercices militaires conjoints Américains-sud-coréens, le départ des troupes

américaines, la fermeture des bases militaires américaines sur le territoire coréen et la

réappropriation du territoire des bases par le peuple coréen.


À l’échelle mondiale, la fermeture des bases militaires américaines est exigée à Cuba

(pour la fermeture de Guantanamo), à l'île d'Okinawa (Japon), à l'île de Diego Garcia,

dans l'Océan Indien, à Jeju, à Chypre, en Grèce, en Serbie, en République tchèque, en

Allemagne et dans d’autres pays.

Les 70 millions de Coréens du Nord et du Sud aspirent à la réunification de leur patrie.

Dès la première déclaration commune de juillet 1972, le peuple coréen exige que

l’unification du pays se réalise de manière indépendante, sans dépendre de puissances

étrangères et sans ingérence étrangère. Ce principe implique qu’aucune troupe ou base

militaire étrangère ne peut, par leur présence, exercer des pressions ou des menaces.

Par conséquent, ces troupes devraient être retirées du territoire et des environs de la

Corée. La défense d’un pays devrait être basée sur les forces de ce pays lui-même et

être totalement sous le commandement du pays lui-même. Cela exclut les exercices

militaires conjoints avec des forces armées étrangères sur le territoire de la Corée.

LA CORÉE EST UNE , ARMÉE AMÉRICAINE – PARTEZ !»


[NL] “In de naam van vrede, democratie en hereniging, Korea is één! Amerikaanse leger – ga weg! ”


Sinds de gezamenlijke Amerikaanse en Zuid-Koreaanse militaire oefeningen op 10 augustus 2021 begonnen, met een scenario van een aanval op de Democratische Volksrepubliek Korea met kernwapens en een invasie van Noord-Korea. is er een grote protestbeweging ontstaan in Zuid-Korea. Elke dag organiseren mensen in veel steden van Zuid-Korea bijeenkomsten, conferenties en betogingen. Op uitnodiging van de Koreaanse vredesbeweging nam de Vriendschapsvereniging België - Korea eraan deel in de steden Seoul, Incheon, Pyeongtaek, Daejeon, Osan, Ilsan en Gwang-ju.


Als vertegenwoordiger van de Vriendschapsvereniging België - Korea sprak onze kameraad Jef Bossuyt op 4 augustus voor de Amerikaanse ambassade in Seoel:

“Overmorgen is het 6 augustus. Op deze dag herdenken we het feit dat de Verenigde Staten op 6 augustus 1945 voor het eerst in de geschiedenis kernwapens gebruikten, waarbij 80.000 burgers in Hiroshima omkwamen. Drie dagen later werden in Nagasaki nog 70.000 andere burgers gedood. Deze historische wreedheden, deze misdaden tegen de menselijkheid, waren het begin van een lange reeks Amerikaanse aanvallen, invasies, bombardementen met massavernietigingswapens.


In 1950 viel het Amerikaanse leger Korea binnen in een dodelijke oorlog waarbij VIER miljoen Koreanen omkwamen. Vandaag is deze oorlog nog niet voorbij, aangezien de Verenigde Staten weigeren een echt vredesakkoord te ondertekenen. Het Amerikaanse leger doodde later DRIE miljoen Vietnamezen en in die eeuw vielen ze Afghanistan, Irak en Libië binnen en bombardeerden ze. Onlangs dit jaar bombardeerde Joe Biden Syrië in februari en Irak op 27 juni van dit jaar.

Landen als de Democratische Volksrepubliek Korea en Iran, die geen andere keuze hebben dan hun defensiecapaciteit te versterken om te overleven, worden met oorlog bedreigd. Over de hele wereld bemoeien de Verenigde Staten zich met verkiezingen en proberen ze contrarevoluties, internethersenspoeling en staatsgrepen te organiseren, zoals in Cuba, Venezuela, Oekraïne, Wit-Rusland en in Rusland.


Ook op 10 augustus staan de jaarlijkse gezamenlijke Amerikaanse en Zuid-Koreaanse militaire oefeningen op het programma. Nogmaals, het scenario is er een van een nucleaire oorlog en een invasie van de Democratische Volksrepubliek Korea. Deze oefeningen omvatten de 23.000 troepen van het Amerikaanse bezettingsleger en vertrekken vanuit 83 Amerikaanse militaire bases in Zuid-Korea. In Daegu en Pyongtaek hebben mensen hun huizen moeten verlaten en hebben boeren hun velden verlaten om bases te bouwen, de economie ligt in puin. Op het eiland

Jeju laten Amerikaanse nucleaire oorlogsschepen hun chemisch en nucleair afval achter en vernietigen ze de prachtige natuur van het eiland. De 900 Amerikaanse en NAVO-militaire bases over de hele wereld zijn de grootste bron van vervuiling en ecologische vernietiging op onze planeet.

Er ontwikkelt zich een enorme massabeweging in Zuid-Korea, die het einde eist van de gezamenlijke Amerikaans-Zuid-Koreaanse militaire oefeningen, het vertrek van Amerikaanse troepen, de sluiting van Amerikaanse militaire bases op Koreaans grondgebied en de heronteigening van het grondgebied van de bases door het Koreaanse volk. Wereldwijd wordt de sluiting van Amerikaanse militaire bases geëist in Cuba (voor de sluiting van Guantanamo), op het eiland Okinawa, op het eiland Diego Garcia, in de Indische oceaan,in Jeju, op Cyprus, in Griekenland, in Servië, in Tsjechië en in Duitsland en in andere landen.


De 70 miljoen Noord- en Zuid-Koreanen verlangen naar de hereniging van hun vaderland. Vanaf de eerste gezamenlijke verklaring van juli 1972 eiste het Koreaanse volk dat de eenwording van het land onafhankelijk zou plaatsvinden, zonder afhankelijk te zijn van buitenlandse mogendheden en zonder buitenlandse inmenging. Dit principe houdt in dat geen enkele buitenlandse troepenmacht of militaire basis door hun aanwezigheid druk of bedreigingen kan uitoefenen. Daarom moeten deze troepen worden teruggetrokken uit het grondgebied en de omgeving van Korea. De verdediging van een land moet gebaseerd zijn op de strijdkrachten van dat land

zelf en volledig onder het bevel van het land zelf staan. Dit sluit gezamenlijke militaire oefeningen met buitenlandse strijdkrachten op het grondgebied van Korea uit.


SLUIT ALLE MILITAIRE BASES!

STOP DE ZUID-KOREAANS-AMERIKAANSE MILITAIRE OEFENINGEN ONMIDDELIJK!

HER-TOEËIGENING VAN HET GRONDGEBIED VAN DE MILITAIRE BASES!

AFSCHAFFING VAN DE WET VAN DE NATIONALE VEILIGHEID!

KOREA IS ÉÉN, AMERIKAANS LEGER – GA WEG! ”