NON À L'IFIC, POUR LA DÉFENSE D'UN SECTEUR NATIONAL INTÉGRÉ ET PUBLIC DE LA SANTÉ


Solidarité avec les travailleuses et travailleurs des hôpitaux publics.

Ce jeudi 24 juin au matin, une semaine après les actions menées par la CSC, la CGSP Admi appelait à un arrêt de travail d'une heure pour s'opposer à l'IFIC, nouvelle réforme des fonctions et des barèmes importée du privé. Cette harmonisation privé-public est la poursuite et la préparation de la privatisation des hôpitaux publics déjà gérés comme des entreprises privées par le management, les coupes budgétaires et la hausse de la productivité. Ce sont les mêmes techniques qui visent à liquider l'enseignement public avec une révision des barèmes qui est sur la table.

Les travailleurs, ici du CHR de Huy, expriment un ras-le-bol général. Ils sont épuisés après des mois en 1e ligne pour faire face à la pandémie et n'acceptent plus le mépris du gouvernement qui a essayé de se dédouaner de 40 ans de liquidation de l'hôpital public en donnent une prime ridicule et non structurelle. Mais les travailleurs n'abandonnent pas la lutte et plaident pour des actions unitaires.

La santé et les conditions de travail des travailleurs de la santé concernent l'ensemble des travailleurs.

Pour des soins de santé de qualité, Pour l'amélioration des conditions de travail, Pour l'augmentation des salaires, Pour l'engagement de personnel supplémentaire, Pour la défense d'un secteur intégré national et public de la santé,

Organise ta colère et construisons un front unique de tous les travailleurs contre ce système d'exploitation et de misère!

0 vue0 commentaire