POUR LE RAPATRIEMENT ET LA LIBERTÉ DE SIMON TRINIDAD

Les

partis communistes et ouvriers, signataires de cette déclaration, exigent du gouvernement des États-Unis d'Amérique du Nord le rapatriement et la libération immédiate du prisonnier politique Ricardo Palmera Pineda, plus connu sous le nom de Simón Trinidad pour son militantisme au sein de l'organisation insurrectionnelle FARC-EP. Simón Trinidad a été capturé en janvier 2004 à Quito, en Équateur, alors qu'il établissait des contacts en vue de futurs pourparlers de paix. Il a immédiatement été remis au gouvernement colombien qui l'a extradé vers le gouvernement américain en tant que trophée de guerre du "Plan Colombie".


Simon Trinidad, condamné à 60 ans de prison sous l'accusation fausse et manipulée de "conspiration terroriste", est détenu dans la prison fédérale de haute sécurité de l'USP Florence ADMAX, plus connue sous le nom de Supermax, en isolement strict. Les partis communistes et ouvriers et les organisations révolutionnaires soussignés déclarent que Simon Trinidad est un prisonnier politique et un prisonnier de guerre. Après la signature de l'accord de paix de La Havane, entre le gouvernement colombien et l'insurrection des FARC-EP, il aurait dû être libéré et rapatrié. Le gouvernement des États-Unis, en raison de son ingérence et de son intervention dans les affaires intérieures de la Colombie et de son activité militaire et de renseignement sur le territoire colombien, qui l'utilise comme porte-avions dans la région, est la principale partie du conflit social, politique et armé que la Colombie subit encore aujourd'hui. Simon Trinidad, qui vient d'avoir 70 ans et a passé plus de 15 ans en isolement, doit être libéré immédiatement, en raison de son engagement ferme en faveur de la paix. Nous nous engageons à soutenir, participer et promouvoir des actions de solidarité avec Simon Trinidad jusqu'à ce que le juste objectif de sa libération de la prison qui le retient réellement en otage soit atteint. Nous reconnaissons en Simon Trinidad un communiste intègre qui, malgré les dures conditions auxquelles il est soumis par les impérialistes américains, reste ferme dans ses convictions. Simón Trinidad fait partie des milliers de communistes et de révolutionnaires emprisonnés dans le monde entier, c'est pourquoi notre engagement et notre éthique révolutionnaire sont en faveur de sa libération. La liberté pour Simon Trinidad !

9 août 2020


PROMU PAR LE PARTI COMMUNISTE BRÉSILIEN (PCB) PARTI COMMUNISTE DES PEUPLES D'ESPAGNE (PCPE) PARTI COMMUNISTE DU VENEZUELA (PCV)


La déclaration commune est ouverte à la signature des autres partis communistes et ouvriers.

Posts récents

Voir tout

©2020 par pcb-cpb.be. Créé avec Wix.com