top of page

Solidarité avec les travailleurs d'Avery Dennison - Soignies. Non aux licenciements.


Ce jeudi 16 mars, le patronat a annoncé dans les réunions du personnel un plan de licenciements de 245 travailleurs étalé sur 18 mois et la fermeture à terme des unités tape, LPM et feuilles.

Petit historique de fusion et concentrationde capital et des plans de licenciements qui frappent les travailleurs qui résistent :

1967, Mactac / groupe Bemis s’implante à Soignies (Belgique). On y fabrique du papier adhésif.

En 2014, Bemis revend à Platinum Equity, un fonds d'investissement privé basé en Californie, l'usine Mactac. Le montant s'élève à 170 millions de dollars.

2015, Platinium Equity annonce un plan de licenciements. 175 emplois sont perdus. fermeture complète de la filiale de Genk.

• 2016, la multinationale Avery Dennison annonce un accord définitif visant à acquérir les activités européennes de Mactac auprès de Platinum Equity pour un prix d'achat de 200 millions d'euros.

• 2018, gros coup de promo dans la presse, On parle même de renaissance, de miracle! Le site de Soignies devient en termes d'emplois la plus grosse unité européenne du groupe américain Avery Dennison, avec à la clé, la « création » de quelque 250 emplois....

Dans le même temps, on engage à Soignies et on délocalise en Allemagne ! En fait c'est un transfert de production : Avery Dennison va fermer son usine située à Schwelmer dans laquelle travaillent 400 personnes.

• 2019, Rodange au Luxembourg, le 2 octobre, Avery Dennison inaugure l'extension de son site de production clôturant ainsi un projet de 65 millions de dollars visant à renforcer son implantation industrielle en Europe. Cet investissement est l'une des plus importantes initiatives opérationnelles d'Avery Dennison de ces dernières années...

• Juin 2020, la direction annonce la réduction de capacité à Soignies, environ 220 emplois seraient affectés dont approximativement 135 contrats à durée déterminée...

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page