Sur les récents développements de la crise énergétique, de l'inflation et de la guerre.




Le Parti Communiste de Belgique s'insurge contre les récents développements de la crise énergétique, de l'inflation et de la guerre.


Un nouveau record de l'inflation à 8,9% en juillet dans la zone euro et flambée des prix de l'énergie ! Il est quasiment certain que la hausse continuera les prochains mois. Cette inflation record fera fondre surtout les revenus populaires.

La libéralisation du marché de l'énergie par l'Union Européenne allait soi-disant faire baisser le prix pour les consommateurs... et les a soumis à « la loi du marché libre et non faussé »... c'est quartier libre pour les multinationales de l'énergie.


Le Conseil de l'Union européenne a annoncé le 26/07/22 avoir approuvé le règlement visant à réduire la demande de gaz naturel de 15 % cet hiver, tous les développements laissant présager un hiver rigoureux pour les peuples d'Europe

Cependant, malgré ces prévisions catastrophiques pour le peuple, le gouvernement belge n'envisage pas de prendre des mesures adéquates pour bloquer les prix ou augmenter les allocations sociales et les salaires, tout au contraire. C'est « logique » car il défend les intérêts de SA classe et qu'il attaque frontalement la classe ouvrière pour la satisfaire ! Le premier ministre veut faire croire que nous sommes « sur le même bateau » et qu'il n'y a pas d'alternative en déclarant « nous allons vivre 5 à 10 hivers difficiles ». Alors que c'est comme pour la pandémie, il y aura les régles pour les riches et les régles pour les pauvres. Nous avons de la mémoire M. De Croo ! Une facture d'énergie de 9.000€ pour un riche, c'est une pîqure de moustique, pour un travailleur ou un allocataire social, c'est une catastrophe majeure avec des effets néfastes sur la qualité de vie.


De plus, le gouvernement refuse de se distancier des obligations contractées dans le cadre de l'OTAN et met tout en place pour augmenter, comme l'exige l'Otan, le budget de la défense belge à 2% du PIB d’ici 2035, c'est-à-dire 5 milliards d'euros supplémentaires qui seront ajoutés au budget de la défense de cette année, un budget qui sera doublé à 10 milliards d'euros!


Nous n'avons pas à nous ruiner et mettre notre santé en danger alors que les entreprises multinationales de l'énergie comme ENGIE amassent des bénéfices records ! Il est inadmissible que les travailleur-se-s, les pensionné-e-s, les chômeur-se-s paient pour la guerre impérialiste en Ukraine et voient leur vie et celle de leurs enfants, sacrifiée pour les bénéfices des marchands d'armes !

Il est indispensable et urgent de prendre des mesures de lutte contre la pauvreté énergétique et de garantir l’approvisionnement en énergie pour les citoyens.


● Suppression de la Bourse de l'énergie et de tous les contrats définissant des clauses d'ajustement. Comme la liaison du prix de l’électricité au prix du gaz.

● Retrait de notre pays des sanctions de l'UE contre la Russie qui sont payées par le peuple, alors que des pans de capitaux s'accaparent du transport du très cher gaz de schiste américain.

● Suppression de la taxe d'accise et de la TVA sur le pétrole, l'essence, le gaz naturel, le charbon et l'électricité. Ainsi que le bois de chauffage (vrac ou pellets) et le gaz en bouteille.

● Réduction drastique et plafonnement du prix de l'électricité et du gaz naturel.

● Abolition de la perception des diverses taxes et frais sur les factures d'électricité.

● Aucune coupure de courant pour les personnes qui ne peuvent pas payer des factures exorbitantes et annulation des dettes pour les travailleur-se-s, pensionné-e-s, chômeur-se-s et les petits indépendants.

Nous ne nous faisons pas d'illusions sur la volonté du gouvernement d'appliquer ces justes revendications. Nous devons lui forcer la main, par une mobilisation populaire avec les organisations syndicales, descendre dans la rue pour lutter contre ces hausses !


STOP à la guerre !Pour la paix, l'énergie, le pain !


Le Bureau Politique du Parti Communiste de Belgique

26 août 2022

16 vues0 commentaire