Visite de solidarité au piquet de grève chez TNT - la lutte continue

Ce jeudi 21 janvier, visite de solidarité avec les travailleurs de #Fedex-#TNT. Les travailleurs viennent de mener une grève de 48h pour s'opposer aux 671 licenciements et à la réorganisation des conditions de travail et salariales à la baisse pour plus de 800 autres travailleurs qui devront les accepter ou partir.

Il s'agit bien d'un massacre social qui touche près de 1500 travailleurs sur les 1800 du site. Le cynisme du patronat atteint des sommets quand on sait qu'il venait d'y avoir des embauches il y a quelques semaines. C'est un patronat arrogant qui n'hésitera pas à user de la force comme en Italie pour briser la lutte des travailleurs. C'est classe contre classe.

Après 48h de grève, la lutte continue. Un camarade ouvrier nous disait qu'à l'annonce du plan de la direction, il aurait fallu exproprier et prendre le contrôle. C'est notre mentalité ouvrière!

Alors que les attaques du patronat se multiplient en cette crise de surcapacité du capitalisme (Bosch vient d'annoncer 400 licenciements à Tirlemont), notre réponse doit être celle de notre classe organisée dans front unique, pour le maintien des emplois.

Organisons-nous pour renverser ce système barbare qui du jour au lendemain jette des centaines de familles de travailleurs et travailleuses dans le chômage, la misère et la précarité.

Organisons-nous pour la Révolution et le socialisme, une société où les travailleurs décident de leur avenir!



6 vues0 commentaire