top of page

LA GUERRE EN UKRAINE et le PARTI COMMUNISTE DE BELGIQUE PCB-CPB

Dernière mise à jour : 10 oct. 2023

Le Parti Communiste de Belgique dénonce la guerre d'extermination génocidaire, xénophobe, anti-russophone, commencée depuis 2014 et menée dans l'Est de l'UKRAINE, par la clique d'aventurier corrompus, arrivée au Pouvoir à KIEV, depuis les événements de Maidan.


Cette guerre inutile et provocatrice, entamée d'abord avec l'aide et le silence complice des USA et de l'Europe libérale, ne pouvait finalement que s'aggraver, avec l'entrée en scène de la RUSSIE, qui y voit ses frontières menacées de plus en plus par les provocations militaire du Monde Occidental, en raison de sa politique annexionniste et extensive en Europe de l'Est, par l'intégration continue des anciennes républiques ex-soviétiques et des anciens Etats socialistes de l' Europe de l'Est.


La clique au Pouvoir à KIEV, instiguée par les dirigeants de USA principalement et de l'Europe libérale des banques, des multinationales, des généraux de l'Otan, proclame non seulement ses intentions d'adhérer elle aussi à l'UE et dans l'alliance impérialiste et militaire atlantique, tout en bénéficiant de la puissance financière des oligarques, de revanchistes néo-nazis.

Elle a d'ores et déjà établi un véritable régime dictatorial, raciste, et interdit plus de 20 partis de l'opposition principalement de gauche, progressistes et/ou communistes, dont les militants sont emprisonnés, voire torturés, assassinés. Les opposants et la presse sont muselés, et les actions syndicales et revendicatives interdits. Elle a déjà aussi livré l'économie ukrainienne aux monopoles et multinationales, principalement US, qui se ruent sur le pays, où la société civile est maintenant militarisée dans le but de poursuivre? intensifier, internationaliser, une guerre perdue, au lieu de rechercher au plus tôt le retour à la Paix, une solution rapide par la voie de la négociation, qu'elle refuse officiellement et publiquement...

L'ex-ruée vers l'Est de la part de l'Amérique, du monde occidental européiste, la politique revanchiste et des blocs, n'est pas nouvelle: elle date des lendemains de la Victoire sur le nazisme.

Cette politique passe par l'occupation américaine, le plan Marshall, la création de l'Europe libérale, la remilitarisation de l'Allemagne dans un esprit de revanche, le lancement de la

Guerre-froide ( l'ex discours de Fulton prononcé par Winston Churchill le 5 mars 1946 à Westminster, en présence de Harry Truman, en faveur d'une alliance entre les Britannique et les USA et celui du " discours de la peur " prononcé le 28 septembre 1948, par le " socialiste "

Paul-Henri Spaak, devant l'assemblée générale de l'ONU pour dénoncer la politique de l'URSS ), et la création de l'OTAN, la course ruineuse et scandaleuse aux armements, au détriment des biens sociaux, du développement de l'Humanité...

Elle est maintenant relancée par la prétendue solidarité avec l'UKRAINE, qui ne cesse de réclamer plus en plus de moyens militaires offensifs, nécessités prétendument pour une récupération illusoire en des territoires russophones qu'elle a perdus, ...


Depuis le démantèlement intensément provoqué en permanence de l'URSS, nos gouvernements bourgeois occidentaux ont poursuivi une propagande de guerre intense, unis contre la Russie, même redevenue capitaliste.

Pour ce qui concerne la Belgique aux ordres, devenue colonie américaine depuis plus de 75 ans, membre fondatrice de l'Europe et de l'Otan, elle a déjà eu deux secrétaire généraux, et participe volontairement aux actions communes provocatrices aux frontières de la Russie, notamment le survol des pays baltes par le F-16 " parce que ça défend ses intérêts ".

C'est comme cela qu'il faut comprendre la venue de Zélensky au parlement européen à la demande de Charles Michel, défenseur des intérêts du capitalisme belge, qui est souvent en contradiction avec Von der Leyen représentante de l'impérialisme allemand.

C'est comme cela qu'il faut comprendre les renforcements des liens entre la Défense et le secteur industriel promis par la ministre sociale-démocrate De Donder au moment où la Belgique annonçait une nouvelle aide à la bourgeoisie ukrainienne de 90 millions d'euros de matériel pour un total de près de 250 millions, dont 37 millions promis en novembre 2022.

La Belgique pourtant ne possède pas ce matériel mais cherche une relative indépendance vis-à-vis des intérêts des impérialismes français ou US dans la pyramide impérialiste. Elle privilégie comme l'a signalé le vendredi 9 février la ministre sociale-démocrate De Donder des partenariats entre entreprises et la Défense.

En juin 2022, c'est le monopole belge John Cockerill qui a vanté ses produits au salon des armes à Paris. Tous ces coûts ( près de 250 millions d'euros ) seront reportés sur notre dos par de nouvelles attaques contre nos droits, contre la sécu et nos salaires ( par des baisses de cotisations sociales patronales ).

L'intérêt des travailleurs de Belgique est de s'opposer à ces livraisons d'armes La classe ouvrière n'a rien à gagner dans cette guerre!

Notre tâche à nous, en Belgique, c'est de lutter contre la politique de la Vivaldi intervenant en Ukraine, politique de soutien à la clique de Kiev, à coups de millions d'aide militaire alors que la bourgeoisie ukrainienne exploite le peuple de ce pays.

Notre tâche, c'est de lutter contre les monopoles belges ( ou à participation belge intégrés dans des monopoles français, européens ou étasuniens ) : qu'on parle des monopoles énergetiques comme Engie qui ont fait exploser les prix et font des surprofits, qu'on parle des monopoles de complexe militaro-industriel, comme John Cockerill, qui profite de la guerre pour dépasser la crise capitaliste, que ce soient les banques qui investissent dans l'armement nucléaire, qu'on pense à AB Inbev ou à Solvay ( pour des matières premières ).


La politique de guerre qui s'intensifie en Europe, les sanctions-boomerangs inopérantes contre la Russie mais qui touchent surtout les populations européennes elles-mêmes, l'appui inconditionnel des dirigeants européistes au fantoche-marionnette Zelensky et ses acolytes néo-nazis, l'installation d'un nouveau régime pro-fasciste à KIEV, alors que l'extrême-droite et l'ultra-droite menacent et:ou s'installent au Pouvoir dans un nombre important de pays occidentaux ( Autriche, Italie, Pays-Baltes, Finlande, Hongrie, Suède, France, Roumanie, Pologne, Bulgarie, Espagne,...), l'OTAN qui s'élargit

( contrairement au Pacte de Varsovie dissout depuis 30 ans ) et mène des guerres d'occupations et impérialistes en Europe ( Balkans,...) et dans le Monde ( Afghanistan, Irak, Libye,...), le système américano-occidental qui se déclare en guerre non-seulement avec la Russie, mais aussi avec la Chine comme objectif final, la nouvelle course aux armements, ne peuvent que préoccuper les masses populaires et travailleuses que nous appelons à réagir pour l'abandon de toute cette politique néfaste qui sème les destructions, la misère, les tueries massacres entre populations, et pour UN RETOUR IMMEDIAT à LA PAIX.


Nous constatons que le PS ( par la voie et les actions de sa ministre de la défense dans la Vivaldi des 7 partis dits traditionnels ), passe elle aussi à une politique de plus en plus militariste, impérialiste et développe un climat de peur et de guerre parmi les masses populaires, rompant avec la voie de Jean JAUR7S, selon qui " Le capitalisme porte la guerre, comme les nuées portent l'orage ! ". Et personne dans le PS, ses responsables, ses élus, ses militants, ses membres, ne semble s'opposer à cette rupture avec la voie de la paix.


L'UKRAINE pourra se proclamer démocratique lorsque son gouvernement comprendra qu'il a pour devoir de protéger ses minorité, au lieu de leur faire la guerre, lorsqu'il chassera les idéologues nazie et fasciste, leurs hordes de volontaires provocateurs et armés, lorsqu'il choisira la Paix au lieu de la guerre, lorsqu'il deviendra réellement indépendant, neutre et libre, entre le bloc occidental et la Russie, dans l'intérêt de tous,...


Le Parti Communiste de Belgique.



The Communist Party of Belgium

denounces the genocidal, xenophobic, Russian-speaking population discriminating war of extermination waged in eastern Ukraine by the clique of corrupt adventurers, who came to power in Kiev, since the events of Maidan.

This provocative war, started first with the help and complicit silence of the USA and liberal Europe, could only get worse, with the entry on the scene of Russia, which sees its borders increasingly threatened by the military provocations of the Western World, its annexationist and extensive policy in Eastern Europe, through the continued integration of the former Soviet republics and the former socialist states of Eastern Europe.

The ruling clique in Kiev, instigated by the leaders of the USA mainly and of the liberal Europe of the banks, the multinationals, the NATO generals, not only proclaims its intentions to join the EU and the imperialist and military alliance of the Atlantic, while benefiting from the financial power of oligarchs, neo-Nazi revanchists.

It has already established a veritable dictatorial, racist regime and banned more than 20 opposition parties - mainly left-wing, progressive and/or communist - whose militants are imprisoned, even tortured, murdered opponents, and muzzled the press and industrial action. It has already delivered the Ukrainian economy to the US monopolies and multinationals that are rushing to the country, in a country where civil society is now militarized in order to pursue, intensify, internationalize, a lost war, instead of seeking as soon as possible the return to peace, a rapid solution through negotiation, which it officially refuses,...

The ex-rush to the East on the part of America, the pro-European Western world, revanchist politics and the blocs, is not new: it dates from the aftermath of Victory.

This policy involves the American occupation, the Marshall Plan, the creation of liberal Europe, the remilitarization of Germany in a spirit of revenge, the launch of the Cold War (the former Fulton speech delivered by Winston on March 5, 1946 in Westminster, in the presence of Harry Truman, in favor of an alliance between the British and the USA and that of the "speech of fear delivered on September 28, 1948, by the "socialist" Paul-Henri Spaak, before the UN General Assembly to denounce the policy of the USSR), the creation of NATO, the ruinous and scandalous arms race, to the detriment of social goods, the development of humanity, ...

And it is now revived by the so-called solidarity with UKRAINE, which continues to demand more and more offensive military means, ... supposedly necessary for an illusory recovery of the Russian-speaking territories it has lost, ...

Since the intensely provoked dismantling of the USSR, our Western bourgeois governments have pursued intense war propaganda, united against Russia, even once again a capitalist.

As for Belgium under orders, which has become an American colony for more than 75 years, a founding member of Europe and NATO, it has already had two secretaries-general, and voluntarily participates in provocative joint actions on Russia's borders, including the overflight of the Baltic countries by F-16s "because it defends its interests".

This is how we must understand the arrival of Zelensky in the European Parliament at the request of Charles Michel, defender of the interests of Belgian capitalism, who is often in contradiction with Von der Leyen representative of German imperialism.

This is how we must understand the strengthening of links between Defence and the industrial sector promised by Social Democratic Minister De Donder at a time when Belgium announced new aid to the Ukrainian bourgeoisie of 90 million € of equipment for a total of nearly 250 million, including 37 million promised in November 2022.

Belgium, however, does not possess this material but seeks relative independence from the interests of French or US imperialism in the imperialist system. As Social Democrat Minister De Donder pointed out on Friday 9 February, it favours partnerships between Belgian companies and Defence.

In June 2023, it was the Belgian monopoly John Cockerill who touted its products at the arms show in Paris. All these costs (nearly 250 million €) will be blamed on our backs by new attacks on our rights, on social security and our wages (through reductions in employers' social security contributions).

The interest of the workers of Belgium is to oppose these arms deliveries The working class has nothing to gain in this war! Our task in Belgium is to fight against our policy of Vivaldi intervening in Ukraine, a policy of support for the Kiev clique, with millions in military aid and plundering and while the Ukrainian bourgeoisie exploits the people of this country.

Our task is to fight against Belgian monopolies (or with Belgian participation integrated into French, European or American monopolies): whether we are talking about energy monopolies like Engie, which have exploded prices and are making surplus profits, whether we are talking about the monopolies of the military-industrial complex, like John Cockerill, who is taking advantage of the war to overcome the capitalist crisis, whether it is the banks that invest in nuclear weapons, whether we think of AB Inbev or Solvay (for raw materials).

The policy of war that is intensifying in Europe, the boomerang sanctions that are ineffective against RUSSIA but which mainly affect the European populations themselves, the unconditional support of the Europeanist leaders for the puppet-puppet Zélenski and his neo-Nazi acolytes, the installation of a new pro-fascist regime in Kiev, while the extreme right and the ultra-right threaten and/or install themselves in power in a significant number of Western countries (Austria, Italy, Baltic Lands, Finland, Hungary, Sweden, France, Romania, Poland, Bulgaria, Spain,,...) NATO, which is expanding (unlike the Warsaw Pact dissolved for 30 years) and waging wars of occupation and imperialist in Europe (Balkans,...) and in the World (Afghanistan, Iraq, Libya, ...) , the American-Western system that declares itself at war not only with Russia, but also with China as its final objective, the new arms race, can only worry the popular and working masses that we call to react for the abandonment of all this A harmful policy that sows destruction, misery, killings, massacres between populations, and for an immediate return to PEACE.

We note that the Socialist Party (through the way and actions of its Minister of Defense in the Vivaldi of the 7 so-called traditional parties), also passes to an increasingly militarist, imperialist policy and develops a climate of fear and war among the popular masses. Capitalism carries war, how the clouds carry the storm! . And no one in the Socialist Party , its leaders, its elected officials, its militants, its members, seems to oppose this break with the path of Peace.

UKRAINE will be able to proclaim itself democratic when its government understands that it has a duty to protect its minorities, instead of waging war on them, when it drives out the Nazi and fascist ideologues, their hordes of provocative and armed volunteers, when it chooses peace instead of war, when it becomes truly independent, neutral and free, between the Western bloc and Russia, for the benefit of all,...

The Communist Party of Belgium.






Emblème de l'OUN issu des armoiries de l'Ukraine et qui laisse peu de doute sur ses méthode. L'Organisation des nationalistes ukrainiens ou OUN est un mouvement nationaliste extrémiste ukrainien créé en 1929 lors du Premier Congrès à Vienne par Yevhen Konovalets et Andriy Melnyk. Elle englobe l'organisation militaire ukrainienne. Son but est de maintenir la force de la nation ukrainienne par la dictature.







Lorsque ZELENSKY rencontre le Pape catholique à ROME, il arbore le trident nationaliste et fasciste ukrainien sur sa poitrine,...

252 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Bravo, pour cette juste prise de position de la part du PCB-CPB, face à cette sale guerre néo-fasciste, néo-nazie, due principalement aux provocations du bloc ricano-otano-occidental européiste, des banques, des multinationales, des marchands de canons, en plein centre de l' Europe ! Cette position des communistes de BELGIQUE tranche avec celles de la fausse "gauche" opportuniste, celle de la social-démocratie et des partis de l' écologie libérale en particulier, qui sombre dans le soutien et la kollaboration envers la clique corrompue, aventuriste, nationaliste, néo-nazie, raciste-xénophobe anti-Russe, au Pouvoir à KIEV, celle du fantoche Zélenski, valet de l' Amérique, première puissance impérialiste de longue date. Honte à tous ceux qui nourrissent cette guerre, qui l'internationalisent par tous les moyens, au risque…

Like
bottom of page