Rassemblement contre le Centre fermé de Vottem


Ce 9 mai nous étions aux côtés des organisations de sans-papiers et des organisations syndicales pour exiger la fermeture du centre fermé de Vottem et de tous les centres fermés à l'appel du CRACPE.

22 ans après son ouverture en 1999, nous n'acceptons toujours pas ce camp de la honte, symbole et symptôme de la politique impérialiste belge. D'un côté les gouvernements belges participe aux guerres de pillage et d'agression menées par l'OTAN, l'Europe ou la France. De l'autre la Belgique exploite et puis repousse les milliers de jeunes et familles qui fuient la misère et les guerres impérialistes. Plus de 8500 personnes sont passées par ces camps en 2019 sans autre motif que de ne pas avoir les bons papiers.

Nous étions présents aujourd'hui pour exiger la libération et la régularisation immédiates de nos frères et de nos sœurs!



0 vue0 commentaire